Bonjour !

 

C'est bientôt la fin de l'année (scolaire)

alors un  peu de révision de vocabulaire ...

 

 avant de 

vous montrer quelques photos d'avancées

d'élèves, voici nommés  ci-dessous

les divers éléments d'une "carcasse"

de fauteuil :


P10701351 - La droite et la gauche  se détermine en se plaçant face au siège.

2 - Traverse sup. du dossier (traverse haute).

3 - Traverse inf. du dossier (traverse basse).

4 - Traverses latérales du dossier (montant du dossier).

5 - Feuillure du dossier.

6 - Base des montants du dossier.

7 - Traverse arrière de l'assise.

8 - Traverse avant de l'assise.

9 - Traverses latérales d'assise : ces 4 traverses d'assises forment la "ceinture".

10 - Dessus de la traverse (par opp. on trouve le "dessous" de la traverse).

11 - Chanfrein : carre ext. des traverses rabotée à 45 ° sur une largeur de 5/6 mm (destiné à recevoir

des semences).

12 - Feuillure de l'assise.

13 - Moulure.

14 - Tête de pied.

15 - Taquets avant.

16 - Taquets arrière.

17 - Accotoirs (ou accoudoir, manchette).

18 - Console d'accotoire.

19 - Assemblages.


    * * *

Originalité de ce travail :

un Prie-Dieu ancien que Maryvonne

recapitonne :

P1070130elle pose la "toile blanche",

(cette opération s'appelle "la mise en blanc")

ici soutenue provisoirement par des

"houzeaux"  - grosses épingles

à tête que l'on pique dans les toiles pour les maintenir

en place  - plantés dans le "bourrelet".

*

 

Ici c'est l'étape du "point de fond"

P1070122

points de ficelle, qui traversent la "garniture"

et permettent de tasser, écraser et maintenir

le crin en place.

*


Pour Christian, également étape

de la "mise en blanc" de l'assise de sa

bergère :

P1070127

clouage des semences (7 mm).

*

Sylvie a bientôt terminé

le "point arrière noué"

P1070124du bourrelet de sa chaise ...

 

*

Anne-Marie termine "l'emballage"

de sa chaise Napoléon III :

P1070128étape qui a pour but d'emballer

le crin dans la toile d'embourrure :

il faut chercher à modeler la garniture pour

déjà avoir une idée de la silhouette

de l'assise.

*

Christine G.a positionné des houzeaux

P1070129

 pour son "point de fond" ...

 

*

 En arrière-plan, Marie-France

conseille Micheline

pour la pose de la toile forte

du dossier sur son fauteuil baquet

P1070126ci-devant, chauffeuse d'enfant,

Dominique vient de finir la pose

de la "toile forte" du dossier

(qui sera le support de la garniture).

 

*

 

Un peu d'histoire ...

P1070035

A propos des ressorts, le saviez-vous ? ...

 

A part quelques tentatives ponctuelles pour développer

des rembourrages à ressorts des 1760,

ils ne se sont réellement répandus en

tapisserie que vers 1840.

L'origine inattendue de ce succès est dûe

à l'élaboration  d'une chaise à porteurs

avec "ceinture à ressorts" qui devint très populaire

à la fin du XVIIIéme siècle en Angleterre.

Ces ressorts furent d'abord employés dans les matelas

avant d'être largement adoptés par les tapissiers,

assez sceptiques au départ ...

 

*

 

A bientôt pour d'autres "avancées",

Bonne semaine.

P1060953